Premières Heures en Chantier,
la première marche du retour
à l’emploi

Et si le travail était un réel levier de remobilisation et de réinsertion sociale pour les personnes en situation de grande exclusion ?
Le programme Premières Heures est un dispositif de remobilisation par l’emploi des publics en situation de grande précarité, principalement à la rue, s’adossant sur les Chantiers d’Insertion. Le programme permet une reprise très progressive de l’emploi, avec des contrats de CDDI commençant à 4h par semaine

Premières Heures est un sas temporaire, très
progressif, adapté, destiné aux personnes en grande
exclusion. Le travail est envisagé comme le premier
levier du processus de réinsertion sociale

Un recrutement sans sélection, ni prérequis

Le programme s’adresse aux personnes en situation de grande exclusion, principalement sans abri (rue ou CHU), qui ne pourraient pas accéder directement aux Chantiers d’Insertion.

Un lieu
d’accompagnement

Premières Heures s’appuie sur la remobilisation par le travail, sans attente de productivité, avec un suivi social et un accompagnement en interne par éducateur socio-professionnel dédié.

Progressivité et
durée modulable, au
cas par cas

Le programme Premières Heures s’adapte aux besoins et capacités de la personne, de 4h à 20h par semaine.

Promesse de l’emploi
et orientation vers
l’hébergement

Mise en œuvre d’un parcours d’insertion progressif devant permettre d’être mis à l’abri et recruté à minima en CDDI

Ils en parlent mieux que nous

Toulouse

Toulouse

Au bout d’un mois et demi, on constate une vraie prise de confiance et de revalorisation du salarié par l'accès au travail, des avancées administratives et l’ouverture de perspectives pour le parcours de la personne. Par ailleurs, la qualité du partenariat avec l’éducatrice socioprofessionnelle a également permis un partenariat d’orientation de PHC vers les solutions d’hébergement

Orienteur PHC
Lille

Lille

Le travail sur PHC ça permet de se sentir utile, de savoir se lever parce qu’une fois qu’on a un logement on peut être tenté de rester au lit. Mais une fois qu’on a un chez soi, c’est beaucoup plus simple de se projeter dans le travail.

Salarié PHC
Rennes

Rennes

Ce qui me motive sur Premières Heures en Chantier c’est le fric, forcément et puis, je suis mieux dans la tête, j’ai des projets, je commence à revoir mes enfants.

Salarié PHC

Où en sommes-nous aujourd'hui ?

  • 51

    Chantiers
    porteurs

  • 37

    Territoires
    en France

  • 2

    Chantiers
    DOM-TOM

  • 957

    parcours Premières
    Heures par an